Comment monter un échafaudage ?

Vous prévoyez de travailler en hauteur, sur une grande superficie. Vous avez donc décidé de monter un échafaudage qui est à la fois plus pratique et plus sécuritaire que l’échelle. Le montage est parfaitement réalisable par vos propres soins même si vous n’êtes pas un professionnel. Cependant, il est indispensable de vous conformer à des règles rigoureuses par mesure de sécurité. Découvrez les étapes à suivre pour éviter toute erreur.

Prendre le temps de lire la notice

Le montage d’un échafaudage est généralement réalisé par un pro. Ce dernier intervient conformément à une réglementation stricte. Il est notamment obligatoire d’avoir préalablement été formé en tant que monteur/démonteur. Par ailleurs, une notice et une note de calcul servent de base à toute intervention.

echafaudage

En tant que particulier, vous pouvez très bien vous en sortir. Les échafaudages professionnels sont en effet livrés avec une notice de montage. Le document vous fournit toutes les informations indispensables comme l’ordre à suivre pour monter votre équipement, la charge maximale à respecter et plus encore.
Assurez-vous de bien comprendre la notice en la relisant plusieurs fois si cela s’avère nécessaire.

Connaître le lieu de montage

Ne vous méprenez pas. L’idée n’est pas définir où vous allez monter votre échafaudage mais de bien analyser le sol car l’installation doit impérativement être posée sur un support stable.

Si le terrain est meuble, commencez par disposer des planches qui vous feront gagner en stabilité.
Dans le cas d’un terrain en pente, référez-vous aux instructions du fabricant. En règle générale, des outils sont fournis dans l’optique d’assurer la parfaite stabilité de l’échafaudage.

Veillez à ce qu’aucun obstacle n’entrave la pose. Il peut s’agir de câbles électriques ou encore de poteaux, d’arbres… autant d’éléments qui risquent de vous compliquer la tâche.

Bien s’équiper

On ne s’improvise pas monteur d’échafaudage sans avoir pris soin de s’équiper convenablement. Rappelez-vous que vous vous apprêtez à démarrer un chantier. A cet effet, la sécurité doit être au cœur de vos préoccupations.

Il vous faut donc des équipements de protection individuelle. Le harnais et le casque de chantier arrivent en tête de liste. Procurez-vous également des gants robustes qui vous font bénéficier d’un grip convenable. Ajoutez-y les outils basiques du bricoleur, à l’instar du marteau et du niveau.

Selon l’échafaudage sélectionné, il est possible que vous n’ayez pas besoin d’outil spécifique pour le montage. Une fois de plus, vérifiez ce qui est noté dans la notice.

monter echafaudage

S’assurer que les règles de sécurité sont respectées

Vérifiez que le matériel est en bon état. Si vous l’avez loué, il est possible qu’il porte de signes d’usure. Cependant, si ces traces sont trop prononcées, il se peut que la fiabilité laisse à désirer.

Vous vous êtes assuré que tout est en ordre. Comme l’échafaudage est un équipement de grande envergure, les différentes pièces qui le composent présentent des dimensions importantes. Il faudra donc réaliser le montage à plusieurs. Assurez-vous d’avoir au minimum une personne pour vous aider mais si vous en trouvez plus, ce sera encore mieux.

Avant de commencer, définissez clairement la zone qui sera consacrée aux travaux. Il se peut que des objets tombent durant le montage mais également en cours de travaux. Il faudra donc vous assurer que l’échafaudage sera placé au bon endroit pour éviter de blesser des passants.

Monter l’échafaudage à plusieurs en suivant les étapes

Soyez précautionneux et suivez rigoureusement les directives fournies ci-après. Bien entendu, il vous faudra vous conformer scrupuleusement à la notice.

Étape 1 : préparez le montage

Comme indiqué plus haut, vous devez absolument vous assurer que le sol est assez stable pour recevoir la structure. De la même manière, vous devrez enlever tout ce qui risque de gêner l’opération. Retirez donc les éventuelles racines, dégagez les débris, etc.

Enfilez votre équipement de protection, vous allez commencer les choses sérieuses.

Étape 2 : installez le premier niveau

Vous avez réalisé les vérifications nécessaires pour vous assurer que l’échafaudage sera suffisamment robuste pour s’adapter aux travaux envisagés.

Servez-vous de madriers pour que les charges soient bien équilibrées. Ces madriers serviront de supports aux vérins dont vous aurez préalablement vérifié l’emplacement et la position.

Vous devez à présent installer le cadre de l’échafaudage. Après quoi, placez les croisillons de sécurité puis le second cadre. Les croisillons servent à fixer solidement les cadres entre eux.

Vous avez réussi à poser le premier niveau de l’échafaudage. Servez-vous donc du niveau pour vous assurer qu’il est bien positionné. Au besoin, faites les ajustements nécessaires en vous servant des vérins. Attention, pour être stable, un vérin doit être utilisé sur un maximum de deux-tiers de sa hauteur totale.

En prenant un peu de recul, assurez-vous que l’installation forme un rectangle impeccable. Après cette vérification, vous pouvez fixer les vérins.

Étape 3 : la suite du montage

Le montage du premier niveau est le plus difficile car il s’agit de la base de toute l’opération. Passée cette étape, vous pourrez poursuivre le montage avec plus d’aisance, en vous faisant évidemment aider d’une personne ou plus.

Posez un autre cadre sur celui qui est déjà en place. Pour ce faire, servez-vous des goupilles d’accouplement. Utilisez des raccords banane ou des vis de types queue-de-cochon pour la fixation du cadre. Installez deux autres cadres.

N’oubliez pas de poser un garde-corps à chaque niveau pour un maximum de sécurité.
Prenez également soin de vous informer sur les réglementations en vigueur concernant le montage d’un échafaudage à plusieurs niveaux.

Vous avez réussi l’opération, vous pouvez désormais entamer les travaux que vous avez prévus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *